« …, voir l’espace, fût-il interstitiel, intermittent, nomade, improbablement situé, des ouvertures, des possibles, des lueurs, des malgré tout. »

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Un site ? Une luciole !

Beaucoup de choses ont été dites et continuent de l’être sur cette Algérie prometteuse pour certains, désespérante pour beaucoup, mouvementée, troublante et insaisissable assurément.

Alors un site de plus. Un site en plus. Peut-être ? Mais sûrement un besoin pressant d’expression dans un espace personnel. Une volonté aussi, voire un souci, de partager avec les lecteurs intéressés toute idée, réflexion et débat sur l’Algérie dans son environnement maghrébin, africain et méditerranéen.

Le choix des rubriques correspond à ma trajectoire personnelle faite d’expériences professionnelles dans le monde universitaire en Algérie et en France (enseignements et recherches), mais aussi d’engagements personnels pour les libertés démocratiques et la défense des droits humains. Avec l’ambition minuscule, infime de pouvoir contribuer à éclairer certaines réalités complexes, les tensions diverses qui traversent l’Algérie, et qui nourrissent ce sentiment diffus d’un pays déboussolé, résigné et sans perspective.

Le site alors ? Une petite luciole qui se veut témoignage de leur persistance dans le ciel brouillé de ma chère Algérie.

"Urgence Algérie": note à l'adresse des parlementaires européens.

Que cela soit clair, les Algériennes et les Algériens ne cessent de le clamer, il n’est nullement question d’une demande d’ingérence d’une manière ou d’une autre, d’une attente de « conseil » ou « d’expertise » es-démocratie. Il s’agit de rappeler à l’Europe et à son Parlement leurs engagements contractuels qui les obligent.

 

https://blogs.mediapart.fr/ahmed-dahmani/blog/261119/urgence-algerie-note-l-adresse-des-parlementaires-europeens